La boite à outils des familles de militaire

Votre conjoint par en mission, en OPEX ou en vigipirate et vous vous demandez ce que vous pourriez mettre en place à la maison, ou entre vous pour vivre cette absence ? Je vous propose cette banque d'idées à thèmes pour trouver un peu d'inspiration. Il y en a pour tous les goûts et même si vous ne trouvez pas celle qui vous convient, les propositions peuvent vous inspirer afin de fabriquer un outil sur mesure qui convienne mieux à votre famille, votre lien.

 

Les outils à lire et écrire

Colis et courrier manuscrit

C’est tellement « basique » (colis, cadeaux, fleurs pour le conjoint…) mais je le rappelle quand même, parce qu’un courrier relu, touché, a une réalité en soi, c’est comme un « morceau de l’autre ». Combien de couples pourront se réjouir d’avoir ce type de souvenirs dans quelques années ? Combien de parents écrivent à leur enfant des lettres pour leur dire "je t'aime" "je pense à toi" ? S'investir dans le remplissage d'un colis en famille, ou en solo pour les amoureux, c'est une occasion unique de montrer au (à la) militaire combien vous êtes attentifs à son bien-être, que vous connaissez ses goûts et plaisirs.

Petits mots « à ouvrir quand… »

Rangez des enveloppes dans une boite, préparées à l’avance et laissées à la disposition de l’enfant ou de votre moitié. Dans les enveloppes, des petits mots pour : « Quand tu veux te rappeler un super souvenir avec moi ; quand tu veux savoir ce qui fait de toi mon petit garçon que j’aime ; quand tu veux rire ; quand tu te sens triste ; quand tu ne sais pas quoi faire; quand tu veux te rappeler un merveilleux souvenir que nous avons en commun »…

Les livres

C’est un classique pour les enfants, aborder de nombreux sujets grâce aux livres, j'ai écrit tout un article afin de partager ma bibliothèque pour les jeunes enfants de militaire.

Boite à courriers de secours pour les petits

Essayez de prévoir 2 ou 3 courriers que le parent rédigera avant son départ. L’autre parent les gardera et les glissera dans la boite aux lettres si le silence pèse à l’enfant. Oui c’est de la triche, oui on lui ment un peu. Mais si ça peut éviter de voir un enfant pleurer ou s’inquiéter, je vote oui. À côté de ça, il y a le père Noël, la petite souris, et on n’explique pas la vérité sur tous les sujets à son enfant, il y a tellement de moments où on s’arrange avec elle, parce que ça nous rend service ou pour le protéger. Là, son parent existe pour de vrai et c’est bien lui qui a écrit. Il n’est pas obligé de mentir ou de décrire quoi que ce soit, le but est uniquement de faire un signe à l’enfant. Quelques mots doux ça n’a pas de prix.

Le petit reporter 

J'ai pensé à cet outil en me mettant à la place des personnes qui n'ont pas l'habitude d'écrire ou se retrouve peu inspirée. C'est vrai que parfois, la vie en unité peut être monotone ou sans intérêt pour un enfant ou le conjoint qui reste. Interviewez le militaire sur sa vie en mission, sur sa journée-type, ce qu’il mange, quand est-ce qu’il a pensé à nous pour la dernière fois, comment sont les maisons des gens là où il est... Vous lui préparez un "document-interview", avec de vraies questions et des espaces vides à compléter. Cela lui permettra de ne pas chercher quoi vous raconter et lui demandera moins d’efforts. Pensez-y pour  encourager les plus récalcitrants face à l’écriture.

Le faux colis ou fausse lettre

Ah oui... je vois les regards méfiants ou réprobateurs. J'ai personnellement déjà utilisé ce subterfuge devant le manque d'inspiration de mon mari en mission. J'ai créé de toute pièce un faux colis ( avec faux timbres, fausse oblitération pas géniale ...) qui renfermait un tout petit cadeau et un mot de papa. Par chance, il disposait sur place d'un accès à un scanner, il m'a donc envoyé une missive de sa main, que j'ai imprimé. Nous avions passé du temps à remplir un colis pour lui... le délai de réception étant un peu long et mon époux pas forcément familier des petites attentions qui comptent, j'ai glissé ce colis dans ma boîte à lettres et j'ai innocemment demandé à mon enfant d'aller relever le courrier en rentrant le soir. Effet surprise et niveau de satisfaction maximum. Dérangement minimal pour papa, très occupé.


 

Outils a lire ou ecrire

Les outils DIY, à fabriquer

Le calendrier de cadeaux de l'avant-retour 

Préparer un un colis (qu'il faudra bien anticipé) qui contienne une lettre ou un tout petit présent à ouvrir chaque jour comme un compte à rebours jusqu'au retour.

Le calendrier compte à rebours avec des chocolats

J'ai fabriqué un calendrier de compte a rebours avec un calendrier de l'avent que j'ai trouvé en magasin à la veille des fêtes de Noël. C'est un petit DIY à anticiper et qui s'est révélé très facile et sympa pour patienter. Le coût est dérisoire. Je ne suis pas graphiste et j'y suis arrivée ! Pourquoi pas vous ?

Le calendrier de la mission

Imprimez ou fabriquez un calendrier de la mission (nombres de jours prévus avec une petite marge pour les changements de programme). Vous pouvez vous inspirez de la poutre du temps issue de la pédagogie Montessori, et imprimer 4 à 5 mois que vous afficherez à la maison. Je l'ai renommée "frise de la mission", vous pouvez l'imprimer, c'est imparfait, mais on bricole ! Cet outil servira de support pour inscire tout ce que vous avez prévu comme activités ou vacances, les évènements et fêtes et aussi les petits souvenirs au jour le jour que vous ne voulez pas oublier lorsque le soldat sera de retour. Un mini dessin, deux trois mots, des symboles et le tour est joué ! C'est un outil devenu indispensable pour nous !

La carte vocale

Procurez-vous une carte qui permet d'enregistrer un petit message vocal à l’intérieur. Penchez-vous sur un petit DIY pour réaliser une carte personnalisée avec celle que l'on trouve chez Nocibé : masking-tape et patience, le résultat sera parfait ! C'est surprenant pour celui qui reçoit notre message de vive-voix dans une carte, et 100 fois plus touchant qu'un « joyeux anniversaire » pré-enregistré

Imagier de la famille / album photos

Vous pouvez proposer à votre enfant de fabriquer une boite à photo (ici, un Imagier en boite que j'ai fabriqué avec les portraits de toute la famille installée aux 4 coins de la France) ou un album personnel avec des photos de son parent ou de souvenirs qui l'apaisent et qu'il est agréable de se remémorer. De nombreux sites permettent aujourd'hui de créer de tous petits supports, des collections sous format "polaroïd", ou tout autre objet pour nos photos de famille ou de couple. Parfois, le fait d'en faire imprimer deux permet d'obtenir un rabais, ainsi un album reste à la maison, tandis que l'autre accompagne le militaire en opération.

Un projet avec un vieux treillis ou un t-shirt camouflage

Pour les couturières, pourquoi ne pas recycler un treillis dans un projet doudou ? Fabriquez une peluche ou un coussin moelleux avec le treillis de papa. (Je vous mettrai la photo de ma création prochainement)

Blog de la famille/ du couple

Excellent moyen de garder contact. Le jour où on n’a rien à dire, une photo peut signifier tout autant de choses et c’est un super souvenir disponible sur Internet. Il peut être privatisé, tenu à pleins de mains (oui, même avec belle maman pourquoi pas ?) ou tenu par l’ado de la maison. Des plateformes telles que E-monsite permettent de créer des sites attrayants et gratuitement. Il faut investir un peu de temps, mais pour les conjoints seuls, qui patientent et ne savent pas comment occuper leurs soirées, c'est un travail créatif !

Ardoise compte à rebours

Pour les petites absences de papa ou maman, un DIY facile que je vous propose ici.


boite à photos

Les outils ludiques

Vidéo de l’histoire du soir, ou de la chasse au trésor

Papa ou maman qui se filme en train de raconter le livre préféré du petit, ça n’a pas de prix ! Une vidéo peut être regardée à volonté ! On peut imaginer aussi une vidéo d'instructions pour une chasse au trésor dans la maison. Le parent met au point un plan avec des énigmes, l'enfant doit chercher les objets ou indices, on peut mettre "pause" sur la vidéo entre chaque étape et ça donne un jeu en famille à faire un jour de pluie, avec cette impression d'avoir joué avec papa ou maman. Vous trouverez des centaines d'idées sur internet pour vous inspirer.

Leçons de choses

Si le théâtre d’opération ne permet pas un contact régulier, vous pouvez prévoir quelques activités autour de la géographie ou de l’histoire et des coutumes locales du pays où part le militaire. Cela permet de "faire vivre" le parent absent en abordant ce qu'il vit. Distance entre nos lieux de vie, monnaie, lanque parlée, éléments de folklore, menez l'enquête ! Lorsque  les conditions de la mission sont difficiles, le simple fait de s'interesser au pays d’accueil  peut permettre de créer des supports sur lesquels s’appuyer pour parler du parent, tout en ne rentrant pas dans les détails. Découvrez ce qu’est un lap-book si vous ne connaissez pas déjà et réalisez un projet ensemble !

La peluche qui parle

On en trouve sur internet, il s’agit d’une peluche qui permet d’enregistrer un message de plusieurs secondes pour le réécouter à volonté. Il existe des cœurs enregistreurs de message d’amour, à poser dans la chambre pour entendre la voix de notre militaire juste avant de dormir.

La play-list

L’objectif est de créer une compilation de chansons pour l’envoyer au parent qui est loin, ou à créer pour la laisser à la base arrière. Choisissez un thème : chansons d’amour, chansons rigolotes, chansons ensoleillées, chansons à écouter en transport (si si, réfléchissez bien, il y a des chansons qui sont faites pour être écoutées sur la route), chanson qui donne envie de siffler, d’être heureux ! Soyez inspirant !


Outils ludiques la reflexiotheque

Les outils symboliques

"La place"

Ce n'est pas vraiment un bricolage mais une habitude de vie à prendre lors des absences qui consiste à garder des traces de l'existence du parent pendant son absence (c'est plus facile que ça en a l'air). Conserver sa place à table, son parfum sur l'étagère de la salle de bain, son magazine où il a l'habitude de le ranger, ses chaussettes sales au pied du lit (je plaisante). Essayez de trouver quelque chose de symbolique qui montre qu'on a pas "vidé" la maison de la présence de papa ou maman parti(e) au loin.

Le nouveau rituel 

Mon concept personnel préféré ! J'en parle dans mon article sur les 3 R de la parentalité dans les familles de militaire. Conserver les routines existantes, ok, mais pourquoi ne pas en intégrer une nouvelle pendant l’absence ? Un film d’animation le samedi soir (vous connaissez Myazaki ?), le repas du samedi midi qui se prépare à plusieurs, le vendredi soir on mange un petit-déjeuner anglais… Les meilleures idées seront les vôtres !

Il n’est pas rare que pendant l’absence du parent, des évènements importants se passent (anniversaire, fêtes familiales…). Une fête c’est quelque chose qui sort de l’ordinaire et c’est un moment de partage en famille. Alors posez-vous cette question, "est-ce qu’un rituel c’est forcément quelque chose d’universel qui figure dans le calendrier de tout le monde ?" J’ai envie de dire non. Donc, si je n’ai pas pu fêter mon anniversaire, pourquoi on ne fêterait pas notre premier « je t’aime », le jour des premiers pas du petit dernier, le premier jour de l’été ? Créez VOTRE tradition, votre souvenir, votre surprise. Ce sera VOTRE fête, votre rituel rien qu’à vous !

Bocal de pensées

Un bocal (pot en plastique ou une petite pochette en tissu suffisament large pour y plonger la main) où vous allez glisser des petits mots doux et pensées positives adressés à votre partenaire, ou à papa ou maman. Un petit mot par jour pendant X jours. Vous pourriez commencer par écrire au fur et à mesure les idées qui vous viennent et lui envoyer un bocal pour un mois de cure de mots doux dans le prochain colis.

Pot des bisous

Remplissez un bocal de bisous (petits papiers en forme de bouche) ou de petites capsules, de petits galets, ou des bouchons, ou des bonbons pour les plus gourmands. Un bisou ou une capsule par jour d’absence. Chaque jour, votre enfant en retirera un ou une. Prévoyez quelques exemplaires en plus au cas où la mission durerait plus que prévu.

Tableau des routines

J’en ai parlé ici, plus l’environnement de l’enfant est imprévisible plus il lui faudra du prévisible. Un petit tableau des routines avec des dessins, des pictogrammes pour rappeler à l’enfant de quoi sera faite sa journée ou sa semaine c’est un bon moyen de lui offrir un cadre rassurant. Pensez aussi à proposer un tableau des "tâches pour aider", une proposition et non une obligation, un moyen de responsabiliser les enfants à l'importance de participer ensemble à la vie de la maison.

Mur de la mission

Pourquoi ne pas créer un espace à la maison qui soit dédié au parent ? Il n’y a rien de mieux pour matérialiser la présence du parent et surtout rappeler son retour aux enfants ! Réglez une horloge à l’heure du pays, affichez votre calendrier, des photos du parent en uniforme (reçues du théâtre ou bien celles que vous préférez), une carte du monde avec épingles... Vous pourrez y intégrer des morceaux de frise de la mission ! Ensuite, selon l’âge de votre enfant, vous pourrez préparer quelques petites choses à y ajouter qui l’inviteront à découvrir et apprendre, des leçons de choses. Voyons ça.

Peluche voyageuse

Vous vous souvenez du nain de jardin du papa d’Amélie Poulain ? L’enfant peut confier une peluche à son parent (pas un tigre taille réelle parce qu’en VAB ou en char c’est quand même moins maniable). Il le prendra en photo à la manière du nain de jardin qui fait le tour du monde, une occasion de rigoler et de se montrer inventif pour le militaire !

Totem familial

Voilà une autre occasion de faire une activité créative avec les enfants. Créer un totem est une activité symbolique qui vous permettra d’aborder des tas de sujets (nature, faune, traits de caractères, ressentis et émotions, désirs, besoins) avec votre enfant. Le but étant de trouver pour chaque membre de la famille un animal qui le représente et de fabriquer un collage, un dessin, une maquette même, avec ce que vous avez sous la main. Le totem deviendra l’emblème de la famille et le symbole des liens qui vous unissent.

La mission du petit

L’enfant peut veiller sur un objet qui est cher au parent. Son vélo, un bijou, une médaille, un matériel de pêche, peu importe. L’objet est confié à l’enfant, qui se sentira investi d’une mission. Une bonne idée pour assurer l’enfant du retour de son papa ou de sa maman.


Outils symboliques la reflexiotheque

Rejoins le club des lecteurs de la réflexiothèque en t'inscrivant ici

E-mail

femme de militaire

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×